Cela m'ennuierait que ces messages deviennent des lieux à louanges, des panégyriques virtuels... mais quand je cherche un sujet, je tombe souvent sur les oeuvres et leurs artistes associés qui accompagnent ma vie. Ma dulcinée étant absente depuis cinq jours, j'ai des chansons qui montent et des images. Une en particulier, écrite par un artiste de mon âge, décédé depuis peu. Depuis que je suis petit, on dit que je ressemble à son père, acteur célèbre. Mais jamais on ne m'a parlé de lui, le fils. Maintenant que ma calvitie a presque tout emporté sur son passage, on ne m'associe plus au grand Gérard. Barbara, un an avant de mourir, porte cette chanson avec tant de force, en 1996. Un album de douze chansons qu'il avait écrit devait sortir, je ne sais pas où ça en est, depuis sa disparition. La comparaison avec Rimbaud me fatiguait quand il était de ce monde, mais maintenant, ce n'est plus pareil, elle ne m'irrite plus. Je pense souvent à lui, à sa fulgurance.

versailles_02photo tirée du film Versailles de Pierre Schoeller, 2008, du site des Inrocks

     La chanson qui me visite si souvent est "A force de". Des vers comme "même le fond se vide" me touchent et font écho à mes propres poèmes. Autour de moi, plusieurs personnes n'appréciaient pas trop le dernier album de Barbara, à cause de sa voix, cassée, en souffrance. Moi j'en étais touché au contraire. Je me demande où on peut trouver d'autres textes de Guillaume Depardieu, si quelqu'un sait, je suis preneur...

Quant à moi, je retrouve ma compagne dans quelques heures seulement. La gentille sncf lui a bien expliqué qu'elle n'était pas responsable de son retard de sept heures et a eu la bonté de lui changer gratuitement son billet, sans supplément ! Quelle générosité !

 

A force de

A force de m'être cherchée
C'est toi que j'ai perdu
A force de m'être cherchée
C'est toi que j'ai perdu
C'est toi
Que j'ai perdu
Je t'ai perdu
Maintenant libre de toi
C'est là que tu me manques
C'est là
Que tu me manques
Tu me manques
Tant de solitude
Depuis ton départ
Même le fond se vide
Plus de sens à rien
Tu étais dans ma chair
Tu étais dans mon sang
Plus pareil dans moi
Plus moi-même sans toi
Même le fond se vide
Et tout s'efface
Plus de sens à rien
Irais-je alors avec les anges
Maintenant que tu es parti
A trop m'être cherchée
C'est toi que j'ai perdu
A trop m'être cherchée
C'est toi que j'ai perdu
C'est toi
Que j'ai perdu
Oh mon amour
Je t'ai perdu
Je t'ai perdu

Guillaume Depardieu (paroles tirées du site de frmusique)