L'autre soir, je regardais les blogs mis en avant par la plate-forme commune, et je découvre qu'il y a une catégorie "Gay lesbien". J'ai cherché le miroir de ce classement, qui pourrait être "hétérosexualité", mais je ne l'ai pas trouvé. Je sais bien que c'est plus difficile d'être respecté dans sa sexualité quand elle est minoritaire, du point de vue des pratiques en tout cas. Lire à ce propos l'excellente bande dessinée de Fabrice Neaud

                                             

(Journal, en plusieurs tomes, ici le tome 1, édité par Ego comme x)

que j'ai eu la chance de rencontrer à deux reprises, lors des salons et festivals, et avec qui il a été très agréable d'échanger.

     Personnellement, je ne pense pas qu'un individu puisse être défini en fonction de ses pratiques sexuelles, ou bien de son poids, sa taille, son métier... Nous sommes un tout, revendiquer une des parties de ce tout est réducteur.

     Quand telle équipe de football souhaitait intenter un procès parce qu'une autre en face avait refusé de jouer contre elle, sous prétexte que c'était une équipe qui se revendiquait homosexuelle, cela me semble déplacé, concernant les deux parties en présence. Je ne pratique pas un sport collectif en me posant la question des préférences sexuelles de chacun de mes partenaires !

     Je sais bien que ce sont les crispations démesurées de la société bien pensante et normalisante qui ont poussé les individus à se regrouper pour défendre des idées et pratiques communes, et c'était bien nécessaire. Mais de là à monter une équipe de foot sur ce critère...

     Ce n'est pas cela que je voulais développer ici, même si je suis satisfait de l'avoir introduit, mais plutôt parler d'un des blogs que ma curiosité m'a poussé à consulter. Un jeune homme y vend ses dessous dans lesquels il s'est masturbé. Intéressant. Pour que l'acquéreur puisse se masturber à son tour, excité par l'objet et son odeur. Cela ne me choque pas, je trouve ça un peu vain, mais pourquoi pas, la sexualité est multiple et ludique et je ne saurais lui circonscrire des conduites à tenir et d'autres à bannir.

     Ce que je relève plutôt c'est le profit souhaité par le blogueur, c'est le parallèle qui est opéré entre homosexualité et argent, masturbation solitaire, obsession sexuelle... Je ne tiens pas ceux qui ont des pratiques ou des pensées homosexuelles pour des obsédés notoires, je pense qu'ils ont des pratiques comparables à ceux dits hétérosexuels, avec des marginalités équivalentes. C'est ça qui a retenu mon attention et pour la première fois, je ne citerai pas mes sources, pour ne pas lui faire de  publicité.

     Au passage, j'ai découvert qu'il n'y avait pas que notre blogueur qui vendait ses linges charnels, beaucoup d'individus souhaitent sur le net  gagner un peu d'argent avec leur semence. Je souhaite pour eux que cela ne marche pas trop tout de même, parce que pour fournir mettons dix clients par jour, ça va être un peu délicat. A moins d'embaucher de la main-d'oeuvre à moindre coût, ou de "couper" la laitance avec d'autres liquides blanchâtres ressemblants...

     Excusez cet humour déplacé, que j'espère vous n'allez pas chercher à classer : alors humour hétérosexuel ou homosexuel ?... Epargnez-moi, merci !