"Comment oses-tu me parler d'amour toi hein
Toi qui n'as pas connu Lola Rastaquouère"

     Merci Serge de participer, de me soutenir, je savais que je pouvais compter sur toi !

"Je lui faisais le plein comme au Latécoère
Qui décolle en vibrant vers les cieux africains"

     Vraiment merci Serge, tu peux t'arrêter là, tes deux premiers vers étaient très beaux, tu n'es pas obligé de verser dans le vulgaire, déjà que le connard est sauvage par ici, ce n'est pas la peine d'enfler sa vanité...

"Elle avait de ces yeux un vrai chat abyssin
Et ses seins deux sphères
Entre lesquelles j'abandonnais deux mois de salaire
Pour y rouler mon pauvre joint"

     Merci merci Serge pour ta réactivité, tu peux vraiment t'arrêter là, ton soutien me va droit au coeur, à gauche.

"Quand dans son sexe cyclopéen
J'enfonçais mon pieu tel l'Ulysse d'Homère"

     S'il-te-plaît Serge, cesse, il y a des enfants qui lisent ce blog, c'est probable...

"Je l'avais raide plutôt amère
C'est moi grands dieux qui n'y voyais plus rien"

     Sergio, voyons, un peu de tenue, moi aussi j'ai la vie amère ce matin, mais je n'en suis pas pour autant vulgaire...

"Dans la moiteur torride de sa croupe d'airain
On pouvait voir éclore des renoncules par-derrière"

     Ah ben manquait plus que ça, des renoncules... heureusement que tu ne l'as pas mis à la rime, je te connais !

"Et par devant un conifère
Me rappelait un air jamaïcain"

     Quelle chute ! Tu n'as pas froid aux yeux mon ami ! Tu ne pouvais pas te contraindre un peu, tout ça parce que dans mon panthéon littéraire, je ne t'ai pas cité... Mais il y a tellement de poètes que j'ai oubliés ce matin, ne sois pas si susceptible, et puis pense un peu aux lecteurs et lectrices de ce blog, qu'est-ce qu'ils vont penser de moi, avec toute cette vulgarité, toutes ces allusions sexuelles, enfin, allusions, c'est plutôt direct, le pieu, le cyclope...

     N'hésitez pas à nourrir ce blog de phrases empruntées à des auteurs (c'est un bien grand mot) plus lisses, je ne sais pas moi, je ne veux vexer personne, Marc Lévy, Linda De Souza, Anna Gavalda... j'aurai moins de soucis, merci !