Ecouter Luc Chatel est un plaisir des sens. Le discours retrouvé, le grec parfait, les causes justes, la morale taillée...

     Je suis curieux de connaître ce qu'il consomme comme stupéfiants pour tenir encore dans ses bottes de sept mille mensonges.