30 juin 2012

de 1966

     Oh rien, si peu, la solitude, les pensées gelées, les doutes, la course à pied, rien d'original, difficile de parler de tout ça après un vieil Armagnac de 1966 qui coule si bien !
Posté par herve le derve à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2012

léger le temps de lire

     J'ai fini sur un banc mon deuxième roman de Christian Gailly : K.622, après Les Oubliés. Des choses qui m'agacent, mais quand ça part, ça part bien, la grâce, les phrases qui coupent, qui tournent. J'étais léger pendant et après la lecture, enfin...
Posté par herve le derve à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 juin 2012

même lire

     Impossible d'aller au cinéma, la fatigue m'a collé au futon. Hagard, j'essaie d'aligner les mots mais rien ne vient. Lire même est difficile. Je m'apprête à sortir sans savoir pourquoi, juste pour me réveiller sûrement...
Posté par herve le derve à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2012

un truc à la guitare

     Le générique sortant de notre film documentaire est terminé, il ne nous reste que deux minutes de musique à créer. J'ai demandé à mon ami de penser à Neil Young dans Dead Man de Jim Jarmusch, sans savoir que c'était son idole et en deux secondes, il improvise sur sa guitare des airs de dingue !      Je regarde, j'écoute, vivre à côté d'artistes est réconfortant !
Posté par herve le derve à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2012

prêt ! Ecrivez !

     Les mots se sont rangés, la langue claque impatiemment contre le palais, tout est paré pour sortir le roman, cet été en sera l'ébauche et jusqu'à décembre, je corrigerai.
Posté par herve le derve à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2012

au premier arbre venu

     Je rêve de voyage, de marche infinie, mais mon corps meurtri par un seul jour d'effort se prend à songer à son tour au repos, aux longues siestes à l'ombre du premier arbre venu.
Posté par herve le derve à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 juin 2012

marcher avec une amie

     Sept heures de marche, enfin !    Quatre heures de montée des forges d'Orlu aux étangs des Peyrisses et trois heures de descente par le même endroit...     Des coups de soleil...     Un saut rapide dans l'eau des étangs, très froide...     Une descente de névé sur le torse...     Une station pieds nus sur le névé...     Deux chutes dans la descente interminable...     L'insouciance ravit !
Posté par herve le derve à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2012

taper plus fort

     Dehors, le flux ralentit. Dedans, mon coeur tape, toujours plus fort.
Posté par herve le derve à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2012

contre soi

    Seul, avec soi, contre soi. Le soleil tombe. Je ne sais combien de fois je me retournerai pour trouver le sommeil.
Posté par herve le derve à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2012

ne rien recouvrir ni recouvrer

     Les mots ne recouvrent rien, la réalité glisse. Manier les mots c'est mentir. Le silence fait mal mais il ment moins.
Posté par herve le derve à 22:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]