Je dois dire qu'il y a maîtrise, tant au niveau du scénario que du rythme, de l'image, tout, les acteurs... Et pourtant, l'ennui avait le temps que creuser un espace conséquent entre le film et moi.

     A perdre la raison de Joachim Lafosse fait son chemin, dans le temps. Il faut s'accrocher à cet étrange objet, avec le temps, comme le vin, il s'ouvrira.