10 septembre 2012

rêves et insomnies

     Retour des insomnies. Peurs de faire des choix, de dire non, de m'affirmer. Rêves multiples et décousus quand le sommeil revient ; une grande fête que je ne souhaitais pas chez moi, plein de gens inconnus, tous bruyants, des enfants partout, au milieu des travaux et de la neige. Peur d'un accident. L'hôtesse de maison, mon ancienne compagne, est absente, pourtant c'est elle qui reçoit. Je n'arrive plus à faire des efforts. Tous me sont étrangers. Et quand je ne dors pas, ventre de pierre, portable à la main,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2012

pas un jour sans quatre lignes

     Comment voulez-vous vivre quand vous considérez que rédiger un petit texte sensible et poétique de quatre lignes par jour vous est essentiel ?
Posté par herve le derve à 23:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 septembre 2012

vides en moi

     Je sais les échos que me renvoie la nuit, les gouffres se nourrissant, la peur qui gagne, toujours. Et ce n'est pas qu'une question de ténèbres. Les vides en moi, ces trous dévorant tout, l'apnée et les pleurs, les mots rentrés dans ce ventre dur. Je n'ai besoin de personne, je m'avale très bien tout seul. La lune et la nuit pèsent et me pillent même au coeur du semblant de sommeil. Je tente de ne plus attendre la fin. Respirer suffira.  
Posté par herve le derve à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2012

se satisfaire des statistiques

     C'est idiot ces réflexes ! A chaque fois que je vais sur ce blog, je regarde les statistiques et s'il y a plus de quatre cents pages vues par semaine, je suis satisfait ! Quelle inutilité !
Posté par herve le derve à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2012

à la serpette

     Souvent nos textes mériteraient un coup de serpette supplémentaire pour être plus poétiques, percutants, moins banaux, banals... Exemple : et les pleurs et les nuits Tout ce que je n'ai pas réussi à te dire mon amour, et les pleurs et les nuits sans toi. Ce sentiment venu mourir, comme ça, en quelques heures, à tes pieds, sans raison, cet amour fou, dégonflé d'un coup. Je n'avais pas de place à tes côtés. Je n'avais que les miettes de ton temps. Miettes de ton temps. Tout le temps.  
Posté par herve le derve à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2012

l'air à prendre

     Beau temps, sortons les enfants prendre l'air, respirons plutôt que de se laisser pénétrer par les angoisses !  
Posté par herve le derve à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2012

aux armes contre les papiers

     La tendresse retrouvée ne semble pas suffire à vivre. L'affrontement est nécessaire avec à la vie matérielle. Je manque d'armes, de volonté, je l'ai toujours laissée gagner mais là, je ne peux plus me le permettre...
Posté par herve le derve à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2012

la nuit respire

aujourd'hui pour la première fois elle arborait une paire de lunettes noires contre le soleil elle était en manches courtes aussi la chaleur retombe elle respire un peu mieux son chien a mangé et beaucoup bu elle est sur son cahier penchée encore la nuit respire aussi doucement à son rythme avant les sommeils
Posté par herve le derve à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2012

rêves : théorie littéraire

     Rêve encore, cette fois je n'ai pas conseillé notre président perdu, non. Je discutais avec une collègue dans un lit superposé. Elle était au-dessus. On développait des théories sur la littérature. Entre autres, que ce qui était formidable, c'est quand l'auteur nous fait ressentir quelque chose que nous n'avons jamais ressentie nous-mêmes ou pris le temps d'analyser, ses images sont assez fortes pour qu'on adhère à son propos, ses métaphores percutantes nous faisant croire retrouver une sensation, une idée qui... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2012

affaire d'expression artistique

Les insuffisances seules semblent complètes dans cette affaire d'expression artistique, regardez Eric Chevillard...
Posté par herve le derve à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]