21 novembre 2012

silences tus

sur les nervures en question je tairai mes silences de ma douleur j'en fais tresse mots et guirlandes mais rien n'est dit juste gravés comme les pierres polies les chairs ouvertes les pierres dans les chairs qui fouraillent qui fouraillent encore
Posté par herve le derve à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2012

toujours les pierres, de Paz à Pessoa

le mystère des choses enfoui sous les pierres et les êtres Pessoa Au lever du jour, nous nous réveillons pierres.  Paz
Posté par herve le derve à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2012

question à coeur ouvert

     Doit-on remercier les médecins et les chirurgiens de nous enlever avec maestria les tumeurs malignes pour les remplacer par des infections, infarctus et autre coma ?
Posté par herve le derve à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2012

Bureau de Tabac (2) (Pessoa)

Fenêtres de ma chambre, de ma chambre dans la fourmilière humaine unité ignorée (et si l'on savait ce qu'elle est, que saurait-on de plus ?), vous donnez sur le mystère d'une rue au va-et-vient continuel, sur une rue inaccessible à toutes les pensées, réelle, impossiblement réelle, précise, inconnaissablement précise, avec le mystère des choses enfoui sous les pierres et les êtres, avec la mort qui parsème les murs de moisissure et de cheveux blancs les humains, avec le destin qui conduit la guimbarde de tout sur la route de... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]