Là, las, tralala, quel ennui de se répéter ainsi ! Je me retiens, si vous saviez ! Je me dis toujours en-dedans "Distrais-les un peu, raconte des blagues, écris des poèmes, fais les rêver ! au lieu de les assommer avec tes maux de vivre, ton incapacité à être seul, tes angoisses nocturnes et tes rêves prévisibles..."...