26 novembre 2012

la nuit sinon !

     Saine frustration de ne pouvoir courir ! Manque de temps, d'organisation ! Mes jambes, mon souffle m'appelaient ! Mes mollets se contractaient même dans cette attente. Mais rien, je ne peux courir avant mercredi ou la nuit sinon !
Posté par herve le derve à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2012

troué d'images

     Des rêves, j'en ai ! Je me vois mettre en scène des textes maintenant ! L'idée de Beckett puis d'un poète ! Des images qui viennent de n'importe où, je suis troué d'images !
Posté par herve le derve à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

maux de vivre

     Là, las, tralala, quel ennui de se répéter ainsi ! Je me retiens, si vous saviez ! Je me dis toujours en-dedans "Distrais-les un peu, raconte des blagues, écris des poèmes, fais les rêver ! au lieu de les assommer avec tes maux de vivre, ton incapacité à être seul, tes angoisses nocturnes et tes rêves prévisibles..."...
Posté par herve le derve à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

mur sans porte

je serai toujours celui qui attendait qu'on lui ouvrît la porte auprès d'un mur sans porte
Posté par herve le derve à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

fumées de Fernando

     J'aime qu'en mon absence Fernando emplisse l'air de ses volutes.
Posté par herve le derve à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

bons motifs !

     J'aime qu'en mon absence Pessoa tapisse mes murs !
Posté par herve le derve à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2012

la rhétorique de la muse m'amuse

     A 8h25'15" le 25 novembre 2012, en conduisant pour me rendre à l'hôpital voir mon père, une phrase est montée, d'elle-même, comme une bulle aux contours plus affirmés que ce que je pouvais imaginer. Je la tourne et la retourne sous ma langue, la presse contre mon palais et décide de l'envoyer à ma grande amie de Paris. La voici :   Y a qu'avec moi que j'suis toi !        Et presque trois heures plus tard, à 11h22'48", voici ce que me répondit la belle muse de la capitale : ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

Bureau de Tabac (7) (Pessoa)

Le monde est à qui naît pour le conquérir, et non pour qui rêve, fût-ce à bon droit, qu'il peut le conquérir. J'ai rêvé plus que jamais Napoléon ne rêva. Sur mon sein hypothétique j'ai pressé plus d'humanité que le Christ, j'ai fait en secret des philosophies que nul Kant n'a rédigées, mais je suis, peut-être à perpétuité, l'individu de la mansarde, sans pour autant y avoir mon domicile : je serai toujours celui qui n'était pas né pour ça ; je serai toujours, sans plus, celui qui avait des dons ; je serai toujours celui qui... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2012

Bureau de Tabac (6) (Pessoa)

Que sais-je de ce que je serai, moi qui ne sais pas ce que je suis ? Etre ce que je pense ? Mais je crois être tant et tant ! Et il y en a tant qui se croient la même chose qu'il ne saurait y en avoir tant ! Un génie ? En ce moment cent mille cerveaux se voient en songe génies comme moi-même et l'histoire n'en retiendra, qui sait ? même pas un ; du fumier, voilà tout ce qui restera de tant de conquêtes futures. Non, je ne crois pas en moi. Dans tous les asiles il est tant de fous possédés par tant de certitudes ! Moi, qui de... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2012

quoi penser ?

     Je sors du théâtre, La Barque le soir, de Tarjei Vesaas, mise en scène de Claude Régy. Quoi penser ? Je l'ignore, réellement!      Beaucoup moins d'émotion que pendant Ode maritime il y a deux ans, mais des trouvailles comme toujours de mise en scène, éclairage, rythme, rideau, acteur...      Toutes les mises en scène que j'ai loupées ! J'en suis curieux maintenant...      Quoi penser ? Citons les autres, pour une fois, dans Télérama : Ce... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]