22 novembre 2012

Bureau de Tabac (3) (Pessoa)

Je suis aujourd'hui vaincu, comme si je connaissais la vérité; lucide aujourd'hui, comme si j 'étais à l'article de la mort, n'ayant plus d'autre fraternité avec les choses que celle d'un adieu, cette maison et ce côté de la rue se muant en une file de wagons, avec un départ au sifflet venu du fond de ma tête, un ébranlement de mes nerfs et un grincement de mes os qui démarrent.
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2012

silences tus

sur les nervures en question je tairai mes silences de ma douleur j'en fais tresse mots et guirlandes mais rien n'est dit juste gravés comme les pierres polies les chairs ouvertes les pierres dans les chairs qui fouraillent qui fouraillent encore
Posté par herve le derve à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2012

toujours les pierres, de Paz à Pessoa

le mystère des choses enfoui sous les pierres et les êtres Pessoa Au lever du jour, nous nous réveillons pierres.  Paz
Posté par herve le derve à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2012

question à coeur ouvert

     Doit-on remercier les médecins et les chirurgiens de nous enlever avec maestria les tumeurs malignes pour les remplacer par des infections, infarctus et autre coma ?
Posté par herve le derve à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2012

Bureau de Tabac (2) (Pessoa)

Fenêtres de ma chambre, de ma chambre dans la fourmilière humaine unité ignorée (et si l'on savait ce qu'elle est, que saurait-on de plus ?), vous donnez sur le mystère d'une rue au va-et-vient continuel, sur une rue inaccessible à toutes les pensées, réelle, impossiblement réelle, précise, inconnaissablement précise, avec le mystère des choses enfoui sous les pierres et les êtres, avec la mort qui parsème les murs de moisissure et de cheveux blancs les humains, avec le destin qui conduit la guimbarde de tout sur la route de... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2012

les photos de Germaine

     Maux de tête avec ces journées étranges, avec du temps libres et en même temps pleins !      Mes enfants et moi sommes allés à l'exposition de la photographe Germaine Chaumel, à l'ESPACE EDF BAZACLE du 20 novembre 2012 au 24 fevrier 2013, très belle et réussie ! J'ai retrouvé quelques-unes des photos que je connaissais quand je travaillais à l'écriture de mon scénario sur le nageur Alfred Nakache, comme des réminiscences... photo tirée du site des archives municipales de Toulouse
Posté par herve le derve à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2012

langue et gueule de bois

     Il avait même écrit un livre pour dénoncer la langue de bois en politique ! C'est dire les qualités extrêmes de l'homme qui à quarante-huit ans navrait l'ensemble des habitants de son pays avec ses blagues sur les pains au chocolat chipés et sa découverte on ne peut plus crétine que le racisme valait dans tous les sens, pourvu que ce soit contre l'autre !
Posté par herve le derve à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2012

Bureau de Tabac (1) (Pessoa)

Bureau de Tabac Je ne suis rien Jamais je ne serai rien. Je ne puis vouloir être rien. Cela dit, je porte en moi tous les rêves du monde.
Posté par herve le derve à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2012

et encore...

Là si peu entre tout hésitant et encore
Posté par herve le derve à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2012

phrases dressées

     Il m'arrive de relire des textes au hasard sur le blog, intrigué par des titres que je ponds quotidiennement sans savoir plus ce qu'ils recouvrent. L'étonnement est souvent au rendez-vous. J'écris vite, j'essaie de ne pas me retourner, d'enchaîner les phrases et ça marche, parfois, seulement parfois.      Ce matin par exemple je relisais un texte "comme un soleil sans tour", de mai 2012, des phrases surgissent, dressées comme ça au milieu de la page et de mes nuits, d'autres en revanche... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]