Petit message électronique amusant ce matin : un refus d'une maison d'édition pour mes nouvelles, ça faisait longtemps ! Ce qui m'amuse surtout, c'est que c'est un ami qui s'occupe de me trouver éditeur, je ne sais absolument pas quelles sont ses démarches, j'ignore qui il contacte...

 

Pantin, le 21/02/2013

 

 

 

Monsieur XXX,

 

 

Nous avons le regret de vous informer que notre comité de lecture n’a pu retenir votre manuscrit pour publication, ceci malgré tout l’intérêt suscité par votre travail.

 

         Il faut savoir que notre maison d’édition ne publie qu’une trentaine de titres par an. Entre les nouveaux livres des auteurs que nous suivons et les quelques ouvrages que nous sollicitons auprès d’autres auteurs, notre planning est très vite rempli.

 

La possibilité d’accepter des manuscrits parvenant par la poste existe, heureusement. Mais nous recevons entre 1200 et 1500 manuscrits par an, et nous ne pouvons en accepter que 1 ou 2 seulement. Nous sommes par conséquent tenus à des choix draconiens et souvent douloureux. Aussi ne faut-il ni vous décourager ni nous tenir rigueur pour cette non possibilité de publier votre manuscrit.

 

Nous vous souhaitons les meilleures chances dans votre quête d’un éditeur et vous adressons nos plus cordiales salutations.

 

 

 

 

La direction littéraire