39 Intérieur jour. Camion du cousin.

Gilles est à l'arrière, avec son vélo contre lui. Le camion progresse à vive allure avenue de Grande-Bretagne.

  • Le cousin : Voilà, on arrive, c'est où ?

  • Gilles : Le grand bâtiment sur la gauche !

  • Le frère : Et voilà.

Le camion s'arrête, Gilles en descend avec son vélo et son sac d'où dépassent les massues.

  • Gilles : Comment vous remercier ? Comment vous vous appelez ?

  • Le frère : Sandro et mon cousin Pablo.

  • Gilles : Merci Sandro et Pablo, merci !

Gilles attache son vélo et court à l'hôpital.

 

40 Intérieur jour. Hôpital de Purpan. Salle de travail.

Gilles a enfilé sur-chaussures, blouse... et entre dans la chambre de Sophie.

  • Gilles : Mais t'es seule ?

  • Sophie : Oui, il y a eu d'autres femmes en urgence.

  • Gilles, l'embrassant : J'avais si peur de tout louper ! T'as mal ?

  • Sophie : Depuis la poche, oui.

  • Gilles : Et Marie ?

  • Sophie : Elle boit un café, tu l'as pas vue ?

  • Gilles : Non non.

  • Sophie, de douleur : Aaah ! Sonne, sonne !

 

Un peu plus tard, toujours dans le même lieu.

  • La sage-femme : Voilà le bébé ! Le voilà. C'est bien, continuez, poussez !

Gilles lâche la main de Sophie pour se mettre face à elle. Il aperçoit les cheveux du bébé qui pointent. La tête sort doucement puis les épaules d'un coup et tout l'enfant.

  • La sage-femme : Vous voulez couper le cordon ?

  • Gilles, pleurant : Pardon ?

  • La sage-femme : Le cordon ? Tenez, coupez bien au milieu.

Gilles se ressaisit un peu et parvient à le couper. Le bébé pleure.

La sage-femme le pose délicatement sur le ventre de Sophie. Tout le monde rit et pleure en même temps.

  • Alors, vous lui avez trouvé un nom à ce petit ?

  • Sophie : On hésite encore...

  • Gilles : Sandro ?

  • Sophie : Sandro ? Mais on n'en a jamais parlé...

  • Gilles : Sandro, c'est beau, non ?

 

41 Générique :

On voit la jeune famille à différents moments de la croissance du fils. Les parents effectuent des porters avec lui, à un an, deux ans... On le voit jongler à huit ans, pratiquer le monocycle, progresser sur la boule... jusqu'au spectacle de trapèze où son père le réceptionne en vol.