Je ris de me voir si ridicule avec mon cahier. Des mots anciens resurgissent, réflexes premiers, inadaptation avec le présent.

       Cela va être dur de sortir trois cents pages cet été...