Je ne sais plus si j'en ai déjà parlé par ici. Bernadette Lafont. Sa perte m'a touché. Femme incroyable, curieuse, riche d'elle-même, généreuse. Je n'ai pas l'habitude de faire des compliments... J'arrête.

    La seule à me répondre quand j'envoyais à vingt-quatre ans mes scénarios aux acteurs et actrices, naïvement. Un petit mot, à la main, gentil, touchant.

     Au festival Résistances, anciennement à Tarascon (désormais à Foix), elle était accessible, rieuse...

    Quelle pirate pour nous les mistons !

image d'unifrance