08 avril 2014

trous de livres

     Voilà, des oublis, des trous, permanents. Un souvenir, pas de réponses avec. Deux exemples : dans un livre de Calvino, je me souviens d'un personnage qui refuse de lire les messages qui l'entourent, il se dit esclave de la lecture, quand on a commencé à lire, on ne peut plus faire marche arrière, tout mot demande à être déchiffré. Dans un livre de Borges, non Marquez, le personnage perd la mémoire en écrivant dans un cahier, quoi, quand ? Et d'autres comme ça, tout le temps !
Posté par herve le derve à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2014

père fils

     J'aime retrouver les personnages de Fante, avec son stupide chien ! Le prochain, je mélange encore, avec le fils, trente ans d'écart, la même folie père fils...
Posté par herve le derve à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2014

17053 sans fusée

     Premier retour au clavier depuis la semaine dernière. Dur. Rentré tard du concert percussion et harpe, pas de mots qui fusent.
Posté par herve le derve à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2014

cassé dedans

Du temps pour reconnaître que tout est cassé dedans... Je me suis offert aux autres tellement brisé pendant des mois... Leur fuite fut forte et salutaire.
Posté par herve le derve à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2014

mise en parenthèses

     Pas d'écriture depuis vendredi soir, non pas que je bute devant l'obstacle mais que je n'ai pas trouvé le temps... Ce soir, après un concert, je ne devrais pas être trop fatigué pour me tremper les doigts dans l'encre, on verra ce qu'il en sort après quatre jours de mise en parenthèses...
Posté par herve le derve à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]