30 avril 2014

lent dedans

Pas écrit hier, ni ici ni là. Dans un drôle d'état, l  e  n  t   à   l  '  i  n  t  é  r  i  e  u  r  , alors que d'habitude ça bouillonne...
Posté par herve le derve à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2014

vie dans ce qui reste de la bobine

     Vu States of Grace de Destin Cretton, ça fait du bien ces rires et ces larmes, une vie là-dedans, presque contenue, débordante !
Posté par herve le derve à 00:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2014

couverture vaches

     Comment écrire avec cet album des Pink Floyd, dissonant et lent, celui avec les vaches en couverture !
Posté par herve le derve à 00:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 avril 2014

demande aux Fante

     Lu le fils Dan Fante, bien, La Tête hors de l'eau, je reconstitue le puzzle improbable de l'autofiction familiale !      Et commencé le père, John Fante, Grosse faim, des nouvelles !
Posté par herve le derve à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2014

entrée en danse

     Travaillé les scènes avec la troupe de danseurs qui se constituent pour le spectacle autour du minotaure, et avec la metteur en scène, du matin au soir ! Plaisir, découverte de l'autre, complicité naissante, réel plaisir !      Et tout le texte modifié au deuxième filage... Au boulot...
Posté par herve le derve à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2014

19860 mots

     Je vais dépasser les 20000 signes et les 26 pages A4, bientôt ? Demain sûrement ! Les pages comme des kilomètres, les fameux murs du marathon, les miens étaient à 28-29km en courant et 25 pages en écrivant... Si je dépasse ces bornes, à moi l'arrivée, en piteux état certes mais arrivée, repos ! Et on viendra me dire que ma course est faible, mes mots petits...Et alors, je m'en fiche, arrivé, écrit, de quoi recommencer, de quoi entamer un autre récit !
Posté par herve le derve à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2014

une histoire de serpent

     Cette histoire à vous dire, d'une amie qui me parlait d'une amie qui avait un serpent, du type énorme et long, vous savez ceux qui étranglent et avalent leur proie d'un coup ?      Cette jeune femme avait un serpent, un boa je crois bien. Elle en était folle, dormait avec, partageait tout avec la longue bête rampante de son coeur ! Depuis quelque temps, elle s'inquiétait, il lui semblait qu'il maigrissait à vue d'oeil. N'y tenant plus, elle l'amène chez le vétérinaire. - Je ne comprends... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2014

19601 en musique au-dessus du frigo

     La nuit, quand seuls les bruits du frigo montent, je pianote, les mots s'enfilent, pas comme des perles quand même, mais viennent. Et cette manie qui s'installe de couper avec ces bruits nocturnes, en allumant depuis quelques semaines Pink Floyd. Coupure de tout, enfin. 
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2014

L'été des poissons volants, déception et échos

     Rompu à tous les films, tous les rythmes, toutes nationalités, tous genres, années et tons, je suis désolé de ne pas participer à la mode du moment qui consiste à survaloriser les petits films aux dépens des plus gros, de considérer que le cinéma est mort, que la parole créatrice est muselée et agonisante.      Difficile d'entendre ces réalisateurs qui sont parvenus à sortir leurs films mais qui se plaignent à longueur de temps des problèmes de diffusion (Amélie van Elmbt et autres... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2014

chiens qui lèchent

     Quand je ferme ma messagerie, des propositions de vidéo très tentantes me supplient de ne pas fermer la page. Dernier en date, si attirant, irrésistible, magnifique, je cite :      "Un chien lèche une paille"      Trop fort ! (si c'était une chienne qui léchait, je critique, j'y serais allé, mine de rien, dix secondes...)
Posté par herve le derve à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]