30 décembre 2014

au milieu de l'insaisissable

     Pas retravaillé mon long poème narratif ni mon roman en cours depuis sa longue relecture et correction. Juste vécu avec ma famille, cette entité insaisissable. Ce fut doux, pas ce qu'on décrit, tentaculaire, ennuyeux, toujours à table, non, des liens tendus, forts, et mon étonnement au milieu.
Posté par herve le derve à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2014

dur, pause

sixième page de mon grand poème narratif entamé depuis des semaines (quatre ?) dur phrases qui se coupent pour ne pas dire pause
Posté par herve le derve à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2014

petit et grand

Un petit merci à ma maman pour m'avoir donné le jour et un grand pour l'avoir rendu si beau !
Posté par herve le derve à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2014

du lit

Jalousie ? Ah ah ! Non ! Que nenni ! Jaloux des poètes édités moi ? Rien du tout ! Je suis bien dans mon trou ! Y a que moi là-dedans, pas besoin d'impliquer d'autres timbrés. J'ai rempli ce trou tout seul, croyez pas que je vais le partager non plus ! Quand il pleut, je suis le seul à patauger, à faire une brasse, y a pas la place pour davantage, le seul à surnager, ça m'arrive si ! tête en-dehors de l'eau mais à l'intérieur toujours du trou. Alors partager l'affiche, la vedette, avec tous ces mal emmanchés, ces répétiteurs de mots à... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 décembre 2014

oh rien...

- Sans ces malentendus, je suis sûr qu'on aurait pu bien s'entendre... - Comment ? Que dis-tu ?
Posté par herve le derve à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2014

de soi épars

J'ai découpé le silence en petits morceaux ou l'inverse.
Posté par herve le derve à 23:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 décembre 2014

pierre à tendre

le poème à venir à sortir seule pierre à tenir tout ce temps perdu pour elle pierre tendue  
Posté par herve le derve à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2014

série du tueur

Tueur en série : «Quand je ne tuais pas, je devenais nerveux, je marchais dans tous les sens dans la maison, alors que quand je le faisais, je retrouvais la tranquillité. Je faisais une victime et je pouvais rester deux mois voire trois à penser à celle que j'avais tuée. Après je sortais en chasse.»
Posté par herve le derve à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2014

du vrai cercle de paroles

Mentir autant rapproche d'une vérité implacable.
Posté par herve le derve à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2014

Home again

To hear the softly spoken magic spells
Posté par herve le derve à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]