Encore plus étrange et barré que Oneïros ou La Belle Lurette d'André Hardellet, La Conjuration de Philippe Vasset !

      Citation :

" Une fois dehors, je marchai sans but, avançant comme on s'absorbe dans un livre, la pensée se substituant graduellement au texte lu ou, dans mon cas, au trottoir parcouru, et ce jusqu'à ce que le mouvement soit complètement intériorisé et qu'on ait la sensation de voir ses propres pensées imprimées sur la page ou, dans mon cas encore, de marcher à l'intérieur de soi, l'impulsion de chaque pas se communiquant mécaniquement au cerveau pour y susciter rêveries et idées, jusqu'à l'épuisement."