14 septembre 2015

révélations lentes

     Ce n'est qu'après la rédaction de mes courts messages que les réflexions aboutissent, plus tard, dans la nuit, au téléphone, en rêvant... J'écrivais sur le déclic de finir mes créations vers mes trente-huit ans, sans comprendre pourquoi comment... Et hier, c'est monté, une des facettes, c'est à cette époque que mon père est entré dans son premier coma...  
Posté par herve le derve à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]