30 septembre 2015

fatale erreur

     Et voilà, je n'écris plus rien, je n'arrive plus à corriger mon roman, je m'endors dessus, et... grande erreur, je joue en ligne aux échecs, folie furieuse, passé minuit, je joue encore dans ma tête, impossible de dormir...
Posté par herve le derve à 20:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 septembre 2015

What's Scum ?

     Vu le film Scum d'Alan Clarke, sorti en 1979. Je ne le connaissais pas, c'est juste... Pas de mots, on était quatre dans la salle, à se demander comment un tel film avait pu nous échapper, et surtout comment il avait pu sortir en 1979. Lu depuis qu'il était d'abord un téléfilm en 1977, mais interdit pour sa violence, il est finalement sorti deux ans plus tard au cinéma. Je n'ai pas de point de comparaison, plus dur que Les Désarrois de l'élève Törless, livre et film, Scum pourrait être la suite du film Mommy... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2015

recueil poétique : une grande fatigue (7 : paroles de rues)

une grande fatigue regarder vivre les fourmis pour en tirer des pages écouter avidement toutes les paroles des rues et s'enfermer dans la tour tout doit renaître le ton les nerfs disparaître aux yeux et aux oreilles pour tout prendre je suis dans le château des Carpates mon corps entre juste dans le cercueil je ne sais que voler le feu des mots laissant leurs carcasses et la mienne aux oiseaux noirs peu m'importe cette vie je veux imprimer l'autre et qu'on la lise poésie ou roman n'est pas le dilemme l'ange ne... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2015

recueil poétique : une grande fatigue (6 : textes tus)

une grande fatigue sur mon bureau le roman pourrit mes mots s'écrasent d'eux-mêmes la poésie rit de toute cette vanité tous ces signes tous ces mots creux sous cape la belle moque toute prétention sans attendre ni les mots ni moi elle combine les textes tus que plus tard je croirai avoir tressés  
Posté par herve le derve à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2015

recueil poétique ; une grande fatigue (5 : mots en bouche)

une grande fatigue en tête des restes charbonneux les mots tout juste contenus en bouche cette impression de reculer ou plutôt de s'enfoncer plus de vingt fois cette impression de m'être délivré des poids et toujours de nouveaux combinés aux anciens viennent comprimer la peau claire limite tendue sur du vide et toujours ces lignes brisées ces quêtes minuscules jusqu'à l'oubli de la visée remiser en attendant de s'habiter un peu davantage en fixant l'horizon de la disparition des autres la nôtre toujours inscrite... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 septembre 2015

recueil poétique : une grande fatigue (4 : en tête)

une grande fatigue mon corps entre juste dans le canapé le vin juste dans le ballon les maux grignotent et gagnent les arabesques plient en tête je me rends aux douleurs au sommeil-puits je n'y suis plus  
Posté par herve le derve à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2015

recueil poétique : une grande fatigue (3 : lavé du silence)

une grande fatigue alors je tape comme on joue du piano je critique ceux qui ne me remplissent pas je n'ai rien à dire je ne remplis personne mais je parle ça défoule tellement lu que je vois ce qui n'accroche pas je préfère trois mots à trois cents pages un haïku à un roman j'ai vu ce que c'était de remplir du vide on tapisse on tapisse tout l'été j'ai fait ça en rédigeant un roman à mon tour autant coupable de creux et de tapisserie ce qui se passe c'est que ce n'est pas le même robinet quand le roman pisse la poésie... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2015

recueil poétique : une grande fatigue (2 : barrez-moi)

une grande fatigue et moi qui deviens aussi con qu'eux pourtant je les ai lus je sais comment éviter leurs creux à ceux qui racontent les histoires l'autre raté qui dit qu'il en a un peu marre des héros écrivains et qui rédige un truc insipide sur ses mauvais côtés et l'autre qui nous balance ces personnages 1... 25... 26... clones d'un gars déjà sans intérêt et moi qui renchéris avec un roman barré j'entre dans la danse des types plats  aux récits papier de cigarette et l'autre encore qui rédige des saisons... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2015

texte en main

     Roman imprimé ! Il existe presque... Re-correction à la main sur les feuilles, je pense finir ça cette semaine... Seulement, la reprise du travail m'a... vidé ! Vivre dehors, se déplacer en voiture, travailler, incroyable tout ce que j'arrivais à faire avant la blessure !      J'ai établi une première liste d'éditeurs, sans y croire...
Posté par herve le derve à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2015

recueil poétique : une grande fatigue (1 : aussi con qu'eux)

une grande fatigue il me faut reposer les maux de tête aspirent chaque pensée je vais sortir par le nez m'accoucher par les oreilles aucun mot rêveur volera ni ce soir ni demain ni jamais je reviens à la prose pour raconter raconter juste pour la pose pour être lu re - con - nu les poèmes m'ont tout pris et la vie et les rêves je m'en vais conter aussi c o n que mes contemporains
Posté par herve le derve à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]