Journée à part, écriture le matin, cette tentative de dire un peu le rapport au père, parfois trop ampoulée mais touchante dans l'ensemble, puis la reprise de nos pérégrinations avec mon ami écrivain marcheur compagnon d'Ecosse l'après-midi, du côté de l'océan, sur les rochers que les riches propriétaires croient posséder au bout de leur jardin, au bord de leur océan rempli de leur orgueil et leurs cages à huîtres, puis le long de la côte, de nuit, dans le fracas des vagues, l'écume brillant dans la nuit qui ne pouvait plus noircir davantage, et enfin dîner sous l'opéra hurlant, couvrant nos avis désenchantés sur le monde tel qu'il ne va plus...