2 Tensions (https://youtu.be/nHfyDb8IPmY)

pas de bout au rouleau je regarde ce qui bloque je ne vois pas de bout ni de fond à la déprime à la piscine c'est ça qui déconne je chante les vers de Depardieu fils même le fond se vide mais moi je n'en ai pas pour peu je ne serais pas sûr d'être dépressif absorbé par mes marottes je ne suis pas atteint comme les autres je n'ai jamais aucun sentiment de haine ni tension ni violence ni vengeance alors que j'ai de quoi on me bouffe doucement je ne sais pas me défendre je peux retourner avec toutes mes anciennes amies je n'ai pas d'orgueil ni de filtre rien à jeter à prendre je suis et c'est pour ça que je suis seul depuis si longtemps je prends je donne mais rien ne pèse on voit que je suis indifférent rien ne me creuse à la place les obsessions les échecs les romans que je n'écris pas ceux que je ne lis plus la lassitude jusqu'au corps crevé à jeter dans le sommeil un bloc de sommeil les récits que j'ai finis mes poèmes mon film je ne mets rien en valeur je ne sais pas faire j'attends qu'on m'aime en me cachant qu'on me publie sans que je le demande que la nuit tombe pour me soustraire un peu sans ces repos forcés je serais mort tension dans les veines je le sens plus de café pas besoin la fatigue est relayée par la tension des fois ensemble les deux se contredisent me foutent à terre dedans un ralenti pour survivre tenir pour rien pour finir mes pensées pour passer les 2000 en classement au jeu d'échecs oui on me remarque et puis on voit mes infinies rondes mes pertes effraient et je trouve d'autres oreilles pour la nuit boire parler toutes les nuits sans fond les autres n'entendent plus leur ego ils étouffent les jours sont les masques de ce que je ne fais plus j'écoute les chiens la nuit je me tourne et retourne face au mur en plâtre et ça sonne je repars au travail