à la question pourquoi j'écris je répondrais
la vie produit tellement de merdes que j'essaie de la concurrencer un peu