20 mai 2017

joie : Camille en concert

Et voilà que je fais Une fontaine de lui Et voilà que je suis Une fontaine de lait
Posté par herve le derve à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2017

s'adapter

     Commencé à rédiger l'adaptation de mon roman en bande dessinée ! 4 planches ! Plaisir sans bornes, je peux changer ce que je n'aime pas dans les phrases, je peux rajouter, couper, amputer, additionner, critiquer, barrer, je me concerte juste un peu avant !
Posté par herve le derve à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2017

ταὐτολογία

     Je reprends la citation du fb de l'amie girondine de Jules Supervielle, quelle rondeur que cette phrase, la boucle embouclée, les points de vue échangés, la définition de soi en autre-pas-vu, soi pour soi !   Quand nul ne la regarde La mer n'est plus la mer, Elle est ce que nous sommes Lorsque nul ne nous voit.        Rien dans cette phrase ne semble remarquable, pourtant tout coule de source. Les répétitions d'être (3), les tautologies au centre (vers 2 et 3), les deux... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 mai 2017

Beyond the mountains and hills, (titre original: Me’ever Laharim Vehagvaot)

     Eran Kolirin écrit et réalise cet étrange film. On glisse avec lui dans les silences, l'impossibilité de dire, les secrets de chacun, entre l'enfermement et la folie, la sécheresse à couper au couteau, un lent étouffement. Dans ces pertes, on se retrouve tous faibles et coupables, et on rêve, on rêve que ce n'est pas nous, qu'on ne se coule pas dans ce silence et ces actes. Et pourtant si, on s'y reconnaît, on avoue tout ça muettement.
Posté par herve le derve à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2017

les écrits dans la vie, noyés

     Une formation  très complète et usante, des temps inexistants, alors les fuites habituelles au cinéma, dans le jeu d'échecs et le sommeil lourd. Pas d'écrit depuis que j'ai adapté une nouvelle de Maupassant et fini mon adaptation de 123 pages de mon roman de chevet. Les impôts, les jugements, la formation encore, je ne pourrai pas écrire avant la fin du mois. J'ai pensé adapter mon roman en bande dessinée, en trois mois cela devrait suffire, l'été sauf blessure je ne pense pas travailler à finir, donc... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2017

A mon âge je me cache encore pour fumer

     Le jour où j'ai croisé Hiam Abbass, tout s'est éclairci ! Grandeur, humanité, intelligence, sensibilité, belle ! Présente à l'ABC pour présenter le film de Rayhana : A mon âge je me cache encore pour fumer. On est avec les personnages féminins, on vit avec elles, on souffre, on rit, on espère, on quitte l'espoir, on est perdus, on se trouve, on rêve que la fin ouvrira la vie, on sait que la fin se refermera comme un couvercle, l'humain est là, avec son coeur et sa beauté. Merci !
Posté par herve le derve à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2017

l'appel

     Formation sept heures par jour, cinéma, livres, échecs, foot, que ne ferait-on pas pour ne pas penser à demain ?
Posté par herve le derve à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

90%

       Mais qui êtes-vous "étasuniens" à me lire depuis des années ?    PaysVisiteurs%  États-unis 90 90 France 9 9 Canada 1 1
Posté par herve le derve à 14:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 mai 2017

des vers au hasard des pages

" Wenn sich die Blutegel vollgesogen, Man streut auf ihren Rücken bloß Ein bißchen Salz, und sie fallen ab - Doch dich, mein Freund, wie werd ich dich los?" "Sur les sangsues gorgées de sang Une pincée de sel suffit Pour les forcer à lâcher prise – Mais de toi, comment se défaire?" Heinrich Heine, traduit par Nicole Taubes.
Posté par herve le derve à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

calendrier littéraire (mai 2017)

Posté par herve le derve à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]