29 juin 2017

L'Homme qui plantait les arbres, Giono (17 et fin)

     Avant de partir, mon ami fit simplement une brève suggestion à propos de certaines essences auxquelles le terrain d’ici paraissait devoir convenir. Il n’insista pas. « Pour la bonne raison, me dit-il après, que ce bonhomme en sait plus que moi. » Au bout d’une heure de marche - l’idée ayant fait son chemin en lui - il ajouta : « Il en sait beaucoup plus que tout le monde. Il a trouvé un fameux moyen d’être heureux ! »      C’est grâce à ce capitaine que, non... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]