14 août 2017

vacances du scénariste bd

     Rentré de la rencontre poétique bordelaise : intime, joyeuse, riche ; me voici : vanné, bouton de bermuda parti sous la pression du ventre, tête pleine, débordante...     Je n'ai pas écrit la bande dessinée depuis quatre jours, record ! A la place, des petits poèmes, comme des rochers dans le torrent des mots...
Posté par herve le derve à 21:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 août 2017

doux août

je me suis senti roseau au milieu des roseaux poisson au milieu des poissons poète au milieu des poètes   souvenir fort en tête toute la soirée de l'amour qui m'avait défini ainsi - poète - quand j'avais quatorze ans
Posté par herve le derve à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2017

une des sept citations assises du doux août

"En quoi est-ce la faute du poème si le fleuve ne passe pas à travers la maison." Yannis Kondos
Posté par herve le derve à 21:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 août 2017

en préparant le banquet (5)

pas question d'amour mais si l'amour est rythme si l'amour est chant balades dans les dunes soupirs mêlés paupières closes ventre ouvert alors oui peut-être est-il question d'amour
Posté par herve le derve à 21:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 août 2017

en préparant le banquet (4)

tu m'as tout donné quand je n'étais plus rien ta lumière et tes nuits maintenant que le firmament s'est reformé je te garde au coeur étoile de mer et de ciel ma constellation d'espoir
Posté par herve le derve à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2017

en préparant le banquet (3)

et nous avons marché marché... mais jamais nos mots ne s'épuisaient et à l'heureuse surprise d'un silence nous nous buvions comme à l'oasis
Posté par herve le derve à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2017

en préparant le banquet (2)

on inventait des noms de poètes grecs et on riait (rires) on faisait des photos idiotes on devenait même des vedettes de calendrier littéraire ! des rires au kilomètre et de la connerie en tube quelle libération !
Posté par herve le derve à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2017

en préparant le banquet (1)

tu m'as rappelé que les poètes vivaient encore qu'ils bruissaient toujours à nos oreilles et que les cliquetis de leurs mots pouvaient être jouvence jouvence et jouissance
Posté par herve le derve à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2017

après le banquet (3 : pas les yeux)

je ne te regardais pas les yeux quand je lisais "tu m'as tout donné" ou encore "je te garde au coeur" pour pouvoir continuer à lire sans accroc sans boule en gorge ma constellation d'espoir
Posté par herve le derve à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 août 2017

après le banquet (2 : Filippo Tommaso)

si j'avais continué à boire du vin aucun mot n'aurait été lu ni entendu juste mangé engorgé et la victoire des voitures aurait été totale écrasante Marinetti aurait joui
Posté par herve le derve à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]