Voilà, j'ai fini ! 154 planches scénarisées ! Rien n'est fait puisque je n'ai pas de dessinateur ni d'éditeur ! Mais quel plaisir !

    C'était il y a deux ans exactement, j'étais handicapé à l'appartement, il faisait chaud, j'étais comme seul au monde, j'avais donc fini mon roman Desesperanza, commencé 17 mois plus tôt.

     Et voilà; la boucle est bouclée, j'ai fini de l'adapter !

    Après le roman, l'été 2015, j'avais fini d'écrire et j'étais tombé dans un trou immense, qu'avaient rempli le jeu d'échecs puis le jeu d'anti échecs (qui perd gagne).

     Aujourd'hui, je ne pense pas tomber dans un tel trou, j'ai fini, mais je ne me sens pas fini. L'impression que tout débute !