Être poète, c'est programmer des messages sur internet chaque jour après sa mort.