Être poète, c'est se souvenir vaguement de ces histoires d'axes paradigmatique et syntagmatique, en les emmêlant de nuit.