23 octobre 2017

poèmes et mandibules

     C'était dans la yourte des Arbories à Bonnieux, nous écoutions la lecture de poèmes d'une femme dont j'ai oublié le nom, c'était étonnant, riche, personnel, mais monocorde. Au-dessus de nous, au faîte, une mante religieuse dévorait son mâle avec application. Sa tête passait de droite à gauche avec régularité et détermination. J'avais pensé aux anciennes machines à écrire, quand il nous fallait réarmer le ressort pour attaquer la ligne suivante. La veille, au cours d'une autre lecture (mélange de textes... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2017

noeuds anciens

     Toujours à Bonnieux alors, mon ami s'était pendu aux branches pour faire le singe, j'ai attendu un peu, et ai pris cette photo, écho de mes noeuds anciens.
Posté par herve le derve à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

l'encre nouvelle

     J'aime, au moment de quitter la médiathèque hier soir, après avoir travaillé trois heures durant Maupassant, je saisis quatre bandes dessinées, dont celle-ci de Maël et Bauza : L'encre du passé, chez Aire Libre, 2009. Et ce matin, quand le sommeil me quitte, plein de rêves de fuite, fatigué à l'avance d'avoir à traiter avec la vie réelle (avocate, papiers, rangements, assurance...), je l'ouvre et voyage avec, annihilant toutes ces lourdeurs.
Posté par herve le derve à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Vrac (être poète) (42)

Être poète, c’est dénombrer les étoiles par groupes de googol.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

viva Gaspara

     Chez mon ami libraire j'ai découvert une poétesse que je ne connaissais pas ! (je ne compte plus tous les écrivains que j'ai découverts chez lui... Réjean Ducharme, Richard Brautigan...)      Il s'agit cette fois de Gaspara Stampa (1523-1554), des poèmes classiques, lyriques et enjoués sur l'Amour, tout un programme... "Amor, lo stato tuo è proprio quale è una ruota, che mai sempre gira, e chi v’è suso or canta ed or sospira, e senza mai fermarsi or scende or sale."   ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2017

Vrac (être poète) (41)

Être poète, c’est faire des ronds de fumée à l’intérieur.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2017

mes nouveaux yeux

     C'était à Bonnieux, la dernière fois. Nous démabulions. Je cherchais sur les façades des maisons le portrait du film de Varda et JR. Et mes souvenirs toujours s'intercalaient entre mes yeux et mon cerveau. Nous étions bien, presque entièrement dans le moment.
Posté par herve le derve à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2017

Oroshi

     Petite dédicace pour La Horde...
Posté par herve le derve à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2017

gens-piste

     Quand je suis plongé dans les livres, les gens en bas de la bibliothèque me semblent tous des récits, autant de pistes à suivre...
Posté par herve le derve à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2017

dans les phares

    Tiré d'Ordures, BD de Cinna et Platzszek, encore une découverte !
Posté par herve le derve à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]