Être poète, c’est écrire « être poète » et attendre que ça morde.