Être poète, c’est s’endormir à vélo.