Être poète, c’est vivre en amont,

dans les premières années de l’éblouissement.