Être poète, c’est l’empathie tordue qui rime.