04 janvier 2018

Vrac (être poète) (116)

Être poète, un confin du singulier soi.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2018

האיש שלא פסק לישון

     Je suis surtout marqué par la disparition de ce grand écrivain : Aharon Appelfeld, dont je n'ai lu jusqu'à présent que le si beau : Le garçon qui voulait dormir, publié en 2011, par les éditions de L'Olivier. Texte incroyable où l'enfant survivant des camps se réfugie dans le sommeil pour survivre. L'on suit ses rêves et sa réalité, l'arrivée en Palestine...  
Posté par herve le derve à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2018

drôle d'hommage

     Allez, je re-publie ma chanson pour midinette que j'avais écrite, pour dire tout ce que je n'appréciais pas vraiment chez P.O.L.. J'ai lu quelques-uns des livres du catalogue, et combien de fois ai-je été déçu par la légèreté de l'ensemble !     Ceci dit, j'ai une pensée émue tout de même pour ce grand homme Paul Otchakovsky-Laurens, que tous ceux qui l'ont croisé présentent comme très humain !     Et puis, en relisant ma chansonnette, je vois bien qu'il n'y a rien de méchant,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]