Être poète, c’est voir les couleurs des syllabes.