23 janvier 2018

Vrac (être poète) (135)

Être poète, c’est frissonner de la narine.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2018

j'en chie

     En ce moment, je lis les vers de Genet, quand je les aurai digérés, je les partagerai par ici...
Posté par herve le derve à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

toujours le même Guy...

     Tout est dit en une phase à rallonges, quatre strophes, six virgules, un deux-points, un point, une majuscule, treize vers, un verset, trois quatrains, quatre-vingt-dix-sept mots, et puis débrouillez-vous avec les voyelles et les consonnes !
Posté par herve le derve à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Paul est parti dit le poète (pas moi) (Goffette)

     Il y a des mots qui me plongent dans la douleur, au fond, et quand j'y suis, je creuse, comme dit ?
Posté par herve le derve à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

chérie liberté

     Entamé mon quatrième scénario de BD en presque un an ! Un projet de film que j'avais abandonné en 2010 pour le transformer en strips ! Je n'ai plus besoin de 50 millions pour le réaliser !
Posté par herve le derve à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

les eaux troubles du sommeil

     Fini ce matin dès 5h30, nuit fragile, Les eaux tumultueuses d'Aharon Appelfeld, en lisant, je voyais cela sur scène, je transcrivais en direct le récit en pièce de théâtre, étrangement...
Posté par herve le derve à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]