04 janvier 2018

drôle d'hommage

     Allez, je re-publie ma chanson pour midinette que j'avais écrite, pour dire tout ce que je n'appréciais pas vraiment chez P.O.L.. J'ai lu quelques-uns des livres du catalogue, et combien de fois ai-je été déçu par la légèreté de l'ensemble !     Ceci dit, j'ai une pensée émue tout de même pour ce grand homme Paul Otchakovsky-Laurens, que tous ceux qui l'ont croisé présentent comme très humain !     Et puis, en relisant ma chansonnette, je vois bien qu'il n'y a rien de méchant,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2018

Vrac (être poète) (115)

Être poète, c’est la pensée nomade.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2018

les Perses ?

     Au réveil, me relisant, il me semble que j'avais vu Mnouchkine pour la première fois à Toulouse pour son travail sur Eschyle, étrange la mémoire...
Posté par herve le derve à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Vrac (être poète) (114)

Être poète, c’est multiplier le vide.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

mémoire floue

     J'avais vu une pièce mise en scène par Jacques Lassalle à Toulouse, j'ai oublié où, j'ai oublié quoi, un texte grec je pense.      Avant ou après la pièce, il est venu sur scène, il a dit notamment qu'il était touché qu'Arianne soit dans la salle, je me suis retourné, et j'ai vu Ariane Mnouchkine, que j'ai reconnue, l'ayant vue et écoutée quelque temps avant pour sa présentation de sa traduction d'un autre pièce grecque (Sophocle, non Euripide je crois).      Pensées... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Poèmes à J. (7)

7 dubbi e fugaci   j’ai profité de tes frissons à sept heures du matin pour te caresser l’épaule gauche avant que tu files à ton coffre chercher pull et veste   je t’ai regardée courir dans les restes de la nuit dans ta robe de fête et j’ai pensé à Nikita trouvant la fenêtre bouchée   à Lunia et à Nikita à vos longs cous souples au baiser qui ne s’y nichera pas ni ce jour premier janvier ni jamais   celles de 1916-1917 ont reçu – elles - mes nombreuses morsures Beatrice Jeanne sans mot dire ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2018

Poèmes à J. (6)

6 diletti d’amor   nous avons même chanté la deuxième nuit - Renaud Bashung Souchon - je me perdais dans les paroles qui s’allumaient à toute allure sur le petit écran n’osant te regarder déclamer   proche et déjà loin derrière le mur que je t’engageais à bâtir sans le savoir entre nous dévoré par la béance de tes années de moins
Posté par herve le derve à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Poèmes à J. (5)

5 je les ai conviés   maintenant je n’oserais plus te parler je t’écrirais d’ici de l’antichambre de ma vie - l’air noir où tu as croisé mes yeux -
Posté par herve le derve à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Poèmes à J. (4)

4 c’est vrai   ta force puisée dans ta fragilité je rêvais de ta peau transparence de nous enfin   dans la même impasse   tes lèvres fontaine sucrée qui se refusaient pourtant   dans la même impasse   ta main qui tournait les rues les unes aux autres enfilées pour me déposer au matin   dans la même impasse
Posté par herve le derve à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

au même moment

O diletti d’amor dubbi e fugaci, o speranza che s’alza e cade spesso, e nasce e more in un momento istesso ; o poca fede, o poco lunghe paci !   Gaspara Stampa
Posté par herve le derve à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]