Être poète, c’est déformer le presque rien en néant.