28 août 2018

Hier soir tard, Cédric m’a aidé à réserver des covoiturages pour moi, je devrais rentrer à Toulouse dans l’après-midi, si tout va bien… Lui, a préféré continuer l’aventure en stop, incroyable, increvable !

Il a été pris tout de suite quand Nelson nous a laissés sur la route d’Aix à 7h30, alors que moi je dois attendre plus d’une heure mon covoiturage ici…

Fatigué quand même de toutes ces incertitudes. A la fois je m’en veux d’avoir renoué avec la carte bleue et blablacar, à la fois je suis pressé d’arriver chez moi, de voir les enfants… La fac de Paul a appelé, je n’ai pas bien compris pourquoi, il me faut réécouter le message au calme…

Déposé à Aix à 10h. Premier covoiturage fini, j’attends le deuxième, et qui je vois au rond-point ? Cédric, à faire du stop!Dingue ! Il porte au cou son carton avec inscrit Montpellier…

On a discuté bien sûr, puis je me suis écarté de lui pour ne pas gêner son entreprise. Je suis à trente mètres, je le regarde avec ses lunettes jaunes, à sourire aux indifférents, c’est comme se voir, en étant ailleurs, miroir, pensées…

L’impression de faire durer le voyage pour ne pas retourner au travail…

J’ai commencé une petite cure de raisins, un kilo ce matin. J’ai de nouveau faim…

Le deuxième covoiturage me fait signe...

Depuis la voiture, je lui fais signe, m’a-t-il vu ?