10 novembre 2018

pioche en poésie tchèque (7 : Ludvík Kundera)

Même les étoiles dit-on embaument alors les soirs...   L'impression que quelqu'une respire quelque part comme en prolongement de ton propre souffle te rappelle une scène de Provence où tu n'as jamais été :   Par meules entières les paysans y brûlent à l'automne du serpolet et du romarin   La fumée rampe au sol rentre dans les trous mais parfois tout à coup elle semble s'élever tout droit te rappelant que quelqu'un respire quelque part comme en prolongement de ton propre souffle   Ludvík... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2018

pioche en poésie tchèque (6 : František Hrubín)

La seconde sans mesure   Le jour d'hiver n'est point un jour, c'est la nuit qui s'est mal refermée - et la langue des rues est passée au blanc. Des voitures enrhumées, là-bas, font entendre leur voix rauque.   Pour la première fois la neige en moi tombe.   Pour la première fois en moi la glace est suspendue. Du ventre à la gorge je gèle - et je sens, le sens maintenant :   quand je serai glacé jusqu'au ciel les étoiles gèleront en moi comme des poissons, dans la glace transparente se figera le... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]