15 décembre 2011

muscles menteurs

     Les kinésithérapeutes impuissants à étirer les muscles menteurs deviendraient vite de parfaits psychologues à la révélation de nos véritables noeuds.
Posté par herve le derve à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2011

par petits bouts

     Mais c'est bon ces morsures au coeur malgré tout. On sent la vie palpiter à chaque croc.
Posté par herve le derve à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2011

nuits

     Les nuits nous bouffent, par petites bouchées, sans se presser.
Posté par herve le derve à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2011

vivre contre

      La mort est si dure et enivrante qu'il faut bien vivre pour l'aborder.
Posté par herve le derve à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2011

mourir pour

     La vie est si douce et enivrante qu'il faut bien mourir pour la quitter.
Posté par herve le derve à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2011

paraphrase et détournement

     Vanité et solitude, les deux mamelles du destin.
Posté par herve le derve à 06:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2011

enveloppes vides

     Au cinéma au moins, dans la salle, on ne peut pas se tromper de répliques, tout est déjà joué pour nous, véritables enveloppes vides aux yeux écarquillés et aux oreilles tendues.
Posté par herve le derve à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2011

visions du monde

     J'avais oublié que la lorgnette avait deux bouts, comme la corde.
Posté par herve le derve à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2011

rien du temps

     Je n'ai le temps de rien parce que je ne suis pas grand-chose.
Posté par herve le derve à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2011

de l'erreur comme système

      Se tromper en permanence pour reculer de quelques onces de vie fatigue.
Posté par herve le derve à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]