20 juin 2013

écrits clos

     Des fenêtres qui s'ouvrent quand elles veulent, sans logique. Y être pour écrire. Cela se referme, pareillement.
Posté par herve le derve à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2013

écrit vain

     Cette façon de rien écrire, avec si peu de tact. Vain d'écrire.
Posté par herve le derve à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2013

tout autour

     Les recherches pour écrire sont centrales. Je périphérise à l'heure actuelle.
Posté par herve le derve à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2013

de celle qui

     Platement proche du sujet à écrire. Et puis, l'alchimie, de celle qui emporte, vient tout lancer plus haut.
Posté par herve le derve à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2013

dans l'ordre

     Un classement, le vide, l'écriture du blog toute proche, l'écriture de nouvelles, de poèmes et de roman, voilà par ordre croissant de difficulté l'effort d'écrire.
Posté par herve le derve à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2013

comme Garp

     Cette peur de l'inconnu me pousse vers les livres déjà lus pour structurer mon roman à pondre cet été. Imiter à la page près la structure des livres aimés me séduit encore.      Et la sagesse, elle vient quand après les dents ?
Posté par herve le derve à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2013

parler d'écrire à la place d'

     De loin, de très loin, l'élan semble infini et l'effort à venir tendu comme un ressort. Écrire, comme ça.
Posté par herve le derve à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2013

sous les questions

     Toute la journée les questions se bousculent quant aux personnages du roman, sa narration, son trajet. Je ne peux y répondre, juste être acculé par toutes ces inconnues. Je sais que c'est bon signe, l'immersion progresse.
Posté par herve le derve à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2013

les draps du père

       Dans de beaux draps : j'ai commencé d'annoncer que cet été j'écrivais mon roman... quatorze ans après le premier... Peur au ventre...       J'ai compris que cela ne servait à rien d'attendre le moment parfait, il n'existe pas. Entrer dans la souffrance est incontournable. Avec ce que j'ai accumulé comme pointes douloureuses, cela devrait aller, écrire quatre heures par jour ne devrait pas m'achever. Je table sur soixante jours, quatre pages manuscrites journalières, 240... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 mai 2013

ne pas...

     Les mots ne veulent plus s'agencer. L'envie n'y est pas. Pas d'alchimie possible ainsi. Ne pas lire, ne pas écrire, respirer du bout des lèvres, juste assez pour vieillir.
Posté par herve le derve à 22:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]