17 mai 2016

n'être plus

     Rencontre fine à la librairie Ombres Blanches, avec l'écrivain que j'ai filmé en 2010, tout en nuances, des ponts entre les oeuvres, des mots lancés, attrapés, et où j'ai appris par le plus immense des hasards au petit pot d'après qu'un ami à moi était mort il y a une dizaine d'années ; c'était un homme si doux, si tendre, poète, contradictoire, beau, unique, mes poèmes sont tous pour toi, toi que j'avais oublié jusqu'à ce que j'apprenne que tu n'es plus.
Posté par herve le derve à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2016

tant que

     Tant de films vus que je n'en fais plus la liste ni la critique. La fuite en l'écran m'aide à m'oublier le reste. Y en a qui boivent.
Posté par herve le derve à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2016

et puis non

    Même fini par croire par moment qu'il devait bien y avoir un sens à cette absence de sens.
Posté par herve le derve à 00:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 avril 2016

lassitude

     Après 3777 parties depuis septembre, je suis arrivé à bout de mes insuffisances aux échecs, non pas du jeu... Peut-être vais-je revenir sérieusement à l'écriture...
Posté par herve le derve à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2016

des vues du rien

     Des réveils de temps en temps, de plus en plus rarement. Alors, visions des vides effrayants, je comprends mieux pourquoi je replonge aussi vite.
Posté par herve le derve à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2016

fresh air

     J'ai respiré l'air montagneux, enfin autre chose que le travail, les tours en tête, les échecs et l'attente du sommeil. Marché au ralenti, aucun souffle, mais c'était la première sortie depuis la rupture du talon il y a plus de six mois... J'étouffais, de l'air !
Posté par herve le derve à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2016

vivre escargot

     Je ne lis même plus, n'écris rien, un vide au-delà duquel j'écris normalement. Je me dis que je récupère de ce talon d'Achille, de la fin du roman (que je n'arrive toujours pas à envoyer aux éditeurs...) et de tous les bouleversements d'avant. Suis-je lent alors...
Posté par herve le derve à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2016

plein habitat

     Ne pas s'asseoir, ne pas écrire, se reconstituer, fous ces temps morts avant de reprendre !      Ne pas savoir quand l'habitation est pleine, quand tout coulera.     Pas pour ce soir, mais le film Je vous souhaite d'être follement aimée en avant-première d'hier, la rencontre avec sa réalisatrice Ounie Lecomte, le concert de piano ce soir au conservatoire : Thierry Huillet et deux de ses élèves ensuite, fort, remplissant ; avec mon fils on écoutait les variations, les... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2016

voeux en exemples

Voeux généraux : quand j'essaie de formuler un voeu fort pour un ensemble d'humains, c'est souvent idiot ou cela ne fonctionne pas, je n'ai pas assez de cartes, de connaissances pour affirmer un sens au monde. J'aimerais que des innocents meurent moins, mais qui est innocent et de quoi ? Voeux personnels : c'est beaucoup plus simple d'en formuler ici, auto-centré, on sait où on est, ce qu'on peut vouloir. J'aimerais : - que mes enfants se portent bien, osent, aient des projets, les réalisent - envoyer mon roman à des éditeurs -... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2015

100 et plus

sans voix sang vu sans voie cent vies et plus sans vous
Posté par herve le derve à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]