13 septembre 2012

ne pas en finir

     Ce qui m'empêche d'en finir une bonne fois pour toutes, c'est que je n'ai quasiment rien compris à la vie.
Posté par herve le derve à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2012

peur du conflit

     Il me faut comprendre d'où me vient cette peur panique du conflit. Je préfère être d'accord sur tout plutôt qu'exprimer ma voix, mes envies.      Pourquoi ?  
Posté par herve le derve à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2012

lire écrire

     Lire pour ne pas s'enliser, écrire aussi, comme une nage, une survie entre deux rives lointaines et accidentées. Je ne sais rien faire d'autre. Et encore n'en suis-je pas satisfait.  
Posté par herve le derve à 13:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 septembre 2012

la nuit se promène

     La nuit est comme moi, elle se promène le matin dans les rues froides et ensommeillées.
Posté par herve le derve à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2012

les noeuds du sommeil

     Les insomnies reviennent en ce début d'année scolaire. Dénouer ce qui reste de liens familiaux est rude, très rude.
Posté par herve le derve à 08:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 septembre 2012

un an déjà

     Avec mon ancienne amie, on s'entend très bien, tant que je suis d'accord avec elle...
Posté par herve le derve à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2012

erreur de clefs

    Et devant la voiture ce matin, je m'aperçois que je n'ai pas pris le bon trousseau de clefs, je repars chez moi, avec l'étrange impression d'avoir déjà terminé cette journée.
Posté par herve le derve à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2012

tout remonte la nuit

     C'est dans ces nuits que tout remonte, même ce que je n'ai pas vécu, les secrets familiaux se promènent et nous provoquent, je ne peux plus faire semblant de ne rien savoir. Rien savoir. Ne pas savoir.
Posté par herve le derve à 14:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 septembre 2012

trappe muette

     Un peu perdu après mon unique heure de travail hier après-midi. Emploi du temps à trous, ridicule voire insultant.      J'ai réglé de l'administratif, deux détails, me gare en ville, regarde les horaires de cinéma à l'abc et entre pour un film hongrois : Adrienne Pál d'Ágnes Kocsis. Mes deux derniers films vus au cinéma ont pour personnage principal une personne obèse, Terri et maintenant ce film improbable, cette infirmière énorme qui survit sans émotion aucune dans le service des soins... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 septembre 2012

pas un jour sans quatre lignes

     Comment voulez-vous vivre quand vous considérez que rédiger un petit texte sensible et poétique de quatre lignes par jour vous est essentiel ?
Posté par herve le derve à 23:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]