09 janvier 2018

Notes prises à la radio ce soir

     "L'écriture aujourd'hui, puisque je suis un être d'écriture, sinon un écrivain, l'écriture est une dépense que Georges Bataille appelait une dépense inconditionnelle, c'est-à-dire une dépense pour rien si vous voulez, et que c'est une sorte d'activité perverse qui effectivement en un sens ne sert à rien, ne peut pas être comptabilisée, voyez-vous, qui excède toujours les services qu'on peut lui demander. Sans doute l'écriture fait partie d'un échange social, quand on écrit on publie des livres, ça fait partie... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2018

האיש שלא פסק לישון

     Je suis surtout marqué par la disparition de ce grand écrivain : Aharon Appelfeld, dont je n'ai lu jusqu'à présent que le si beau : Le garçon qui voulait dormir, publié en 2011, par les éditions de L'Olivier. Texte incroyable où l'enfant survivant des camps se réfugie dans le sommeil pour survivre. L'on suit ses rêves et sa réalité, l'arrivée en Palestine...  
Posté par herve le derve à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2018

les Perses ?

     Au réveil, me relisant, il me semble que j'avais vu Mnouchkine pour la première fois à Toulouse pour son travail sur Eschyle, étrange la mémoire...
Posté par herve le derve à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

au même moment

O diletti d’amor dubbi e fugaci, o speranza che s’alza e cade spesso, e nasce e more in un momento istesso ; o poca fede, o poco lunghe paci !   Gaspara Stampa
Posté par herve le derve à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2018

étouffer de ce qu'on n'a pas écrit

Combien de vers que je n'ai pas écrits ! leur chœur secret tout autour de moi rôde et il se peut qu'un jour, sait-on jamais, ils m'étouffent…   Anna Akhmatova
Posté par herve le derve à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2018

Modigliani toujours

Posté par herve le derve à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2018

tient lieu de

L'absence qui me tient lieu de souffle recommence à tomber sur les papiers comme de la neige. La nuit apparaît. J'écris aussi loin que possible de moi. André Du Bouchet        J'ai critiqué pourtant de nombreuses fois ce poète et ses manies, des pirouettes peu utiles, mais ce soir, ces quelques mots me pénètrent entièrement.  
Posté par herve le derve à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2017

bandes merveilleuses

     Quelle chance de tomber sur de telles BD ! Merci à tous ces éditeurs, Sarbacane, Futuropolis !      Découvert donc hier : Totem, de Nicolas Wouters (scénariste) et de Mikaël Ross (dessinateur), d'une beauté ! Un récit d'enfants chez les scouts qui évolue en une quête merveilleuse ! Je n'en dis pas plus, idéal avant de dormir, les rêves en découlent !        Et ce matin au réveil, La fin du monde de Tirabosco et Wazem, chez Futuropolis, l'histoire d'une jeune... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

intensité distillée

     Top of the lake : China girl, de Jane Campion, l'intensité distillée !      Une réussite !
Posté par herve le derve à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2017

belle

     Re-re-regardé Belle de jour ce soir en tremblant, en tremblant en tremblant !
Posté par herve le derve à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]