29 février 2016

tous les acteurs s'appellent Patrick

     Bon, je ne l'ai pas rêvée cette parenté de jeu entre Nicolas Duvauchelle et Patrick Dewaere, il le dit lui-même : "C'était comme si j'avais un peu de Dewaere avec moi...".      Sorti du film Je ne suis pas un salaud d'Emmanuel Finkiel où il est de tous les plans, fort, dérangeant, emmuré, insupportable.
Posté par herve le derve à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2016

la plaie de la nuit

     Bon site qui présente Robert Walser, dont ses premiers poèmes, dont voici un extrait, il a quelque chose comme quatorze ans... Evidemment, je préfère ma découverte d'Attila József... mais c'est bien, ciselé...   Au bureau La lune jette sur nous un regard,me voit, pauvre commis,dépérir sous l’œil sévèrede mon patron.Je me gratte, confus, le cou.Jamais je n'ai connu dans la viede soleil durable.Le manque est mon destin ;et devoir me gratter le cousous l’œil du patron.La lune est la plaie de la nuit,les... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2016

Walse et Walsera

     Le sillon se creuse, petite marche jusqu'à la médiathèque, et je feuillette Walser, des textes courts, écriture en apparence plate puis très singulière ! Tombé notamment sur Kleist à Thoune, de 1907. Ai pensé à la soeur de Walser quand il parle de la soeur de Kleist...      Rarement pareille petite prose, à la fois simple et complètement à part...
Posté par herve le derve à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2016

retour au livre

     Arnaud Rykner m'a envoyé son dernier récit, dans la neige. Je ne connaissais pas Robert Walser dont il est question ici. Vu ceux qui semblent l'admirer (Kafka et Musil), je vais sûrement en lire... après des mois perdus gagnés à jouer aux échecs...
Posté par herve le derve à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2016

Hanneton, James Thiérrée

Cinq minutes de poésie pure...  
Posté par herve le derve à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2016

Chocolat de Roschdy Zem

     Un ami qui a travaillé sur le tournage de Chocolat m'avait dit que le réalisateur Roschdy Zem n'était pas un grand cinéaste ; il faut dire qu'il sortait d'autres tournages très riches, dont Saint-Laurent, film d'un artiste sur un autre artiste (Bertrand Bonello et Yves Saint-Laurent). Certes, l'histoire a primé sur l'innovation cinématographique avec Chocolat, mais l'ensemble est réussi, équilibré, touchant. Je n'ai trouvé lourdes que deux ou trois scènes, trop démonstratives à mon goût (le tabassage et la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2015

famille de cinéma

     Je n'arrivais pas à nommer le genre de film que je voyais devant Je suis un soldat de Laurent Larivière. Et en sortant, c'était bon, du cinéma social français. Quelle horreur cette expression ! Je pensais à Bullhead de Michael R. Roskam, ou aux frères Dardenne. Bon, davantage belge en fait tout ça... Mais aussi à En avoir (ou pas) de Laetitia Masson, L'Oiseau d'Yves Caumon. Pour la nervosité du sujet, manifestement également Jacques Audiard. Une pensée aussi pour les films de Pierre Jolivet, Fred notamment.... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2015

mes respects monsieur Eddie...

     Lu Comment devenir artiste de l'auteur de BD Eddie Campbell aux Editions ça et là. Un peu long, pénible à lire, certains diront que c'est une somme sur la BD, sur le roman graphique, mais ça tombe bien des mains, je préfère tant et plus L'Artiste de la famille de Manu Larcenet ! J'allais critiquer le bonhomme dans sa démarche autocentrée et puis j'ai vu qu'il était écossais, j'aime bien les écossais, et surtout que c'était lui le dessinateur de From Hell scénarisé par Alan Moore ! Excusez-moi Eddie, je ne... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2015

lu, vu, entendu, gratté, à Paris

     Paris, des rencontres, des phrases et des sons, pour ne pas parler des images. Ce séjour m'a semblé moins violent, plus ressenti, moins égarant. Je retrouve le Paris d'une enfance qui ne le cherche plus, j'apprends juste à accepter le présent à chaque pas nouveau, à chaque pas perdu.      Avec qui pourriez-vous confondre la neige ? demande Nelly Maurel lors de sa lecture de questions tourneboulées à la librairie L'Atelier tenue par l'excellent Georges-Marc Habib hier soir, feuilletant son... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2015

épitaphe de Владимир Владимирович Маяковский

      Et un autre suicidé russe, Vladimir Vladimirovitch Maïakovski... « Le canot de l'amour s'est fracassé contre la vie (courante). Comme on dit, l'incident est clos. Avec vous, nous sommes quittes. N'accusez personne de ma mort. Le défunt a horreur des cancans. Au diable les douleurs, les angoisses et les torts réciproques ! ... Soyez Heureux ! ».
Posté par herve le derve à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]