09 juin 2014

et de deux comiques

Ci-gît Allais - sans retour.
Posté par herve le derve à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2014

Epitaphe de Francis Blanche

Laissez-moi dormir ! J'étais fait pour ça !
Posté par herve le derve à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2014

Hugo Koltès Larcenet

"Je pèse deux hommes. L'un vous aime tant qu'il vous léchera la main pour l'aumône d'une caresse. Il fera où vous lui direz, demandera la permission, courbera le dos sous la trempe, pourvu que vous lui accordiez une place près de vous. Un homme-chien. L'autre, sans trève ni repos, depuis toujours, n'a d'autre obsession que de vous faire baisser les yeux. Puis de les crever." Manu Larcenet, Blast.      A l'entendre à nouveau dans l'émission de France Inter, j'ai repris un bon coup, le même quand je lis Koltès,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2014

Victor et Polza

     Cité dans l'émission de France Inter sur Manu Larcenet : "Quasimodo, borgne, bossu, cagneux, n'était guère qu'un à peu près."
Posté par herve le derve à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2014

Manu not found

     Crise ! Manu Larcenet l'a fait, bel et bien ! Not Found The requested URL /blog/ was not found on this server.
Posté par herve le derve à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2014

pages à tourner comme les vies secrètes

     Ennuis à lire Vigouroux sur les familles mais lu jusqu'au bout, toujours croire que la page d'après sera nouvelle.
Posté par herve le derve à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2014

Non !

     Manu Larcenet qui stoppe son blog ?! Non !!! C'est le seul dont je n'ai pas loupé une page depuis trois ou quatre ans !
Posté par herve le derve à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2014

mort au coeur

     Dans la rue de la colombette, tout à l'heure, à 21h09, en sortant du film des frères Dardenne, une jeune femme étrangère à deux amies : "Je suis mort au coeur, je ne peux aimer quelqu'un."
Posté par herve le derve à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2014

le dos contre chose

     Si j'étais là tout astreint, comme debout, le dos contre quelque chose... je supprimerais tout. Louis-Ferdinand Céline, Préface à une réédition de Voyage au bout de la nuit, 1949
Posté par herve le derve à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2014

Ask the Buk

"Un jour j’ai sorti un livre et c’était ça. Je restai planté un moment, lisant et comme un homme qui a trouvé de l’or à la décharge publique. J’ai posé le livre sur la table, les phrases filaient facilement à travers les pages comme un courant. Chaque ligne avait son énergie et était suivie d’une semblable et la vraie substance de chaque donnait sa force à la page, une sensation de quelque chose sculpté dans le texte. Voilà enfin un homme qui n’avait pas peur de l’émotion. L’humour et la douleur mélangés avec une superbe simplicité.... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]