19 octobre 2014

deuxième pleur

     Deuxième pleur de la journée (le premier, c'était dans le spa, quand les crampes sont montées aux cuisses, libérant une liquide électrique, paralysant les jambes, à la limite de m'évanouir, après 3h de vélo, 1h de marche, 1km de nage, avant encore de remonter sur le vélo pour 40 minutes), en écoutant Serge Gainsbourg avec son Sorry Angel :   Sorry angelSorry soSorry AngelSorry so C'est moi qui t'es suicidéeMon amourJe n'en valais pas la peineTu saisSans moi tu as décidéUn beau jourDécidé que tu t'en... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2014

un vers de raisin

La langue d'autrui me fut un écrin Et, bien avant d'oser venir au monde, J'étais une lettre, un vers de raisin, J'étais le livre qui hante vos songes.   Ossip Mandelstam, 1932.
Posté par herve le derve à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2014

la bouche...

     Entendu en sortant du cinéma :      "Accompagne-moi jusqu'à la bouche... de métro..."      La dame a fait une telle longue pause à ce moment-là ! Véritable invitation aux voyages...
Posté par herve le derve à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2014

jamais trop tard

Et j'irai en forêt chercher la cognée qui tranchera ma tête 3 mai 1931 Ossip Mendelstam
Posté par herve le derve à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2014

sans frein

Oh, j'aimerais tant entrer dans la danse, Causer sans frein, articuler la vérité, Et renvoyer au diable, au brouillard mon cafard, Prendre quelqu'un par la main et lui dire : Sois gentil, fais un bout de chemin avec moi... Ossip Mandelstam
Posté par herve le derve à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2014

période playmo

     Pourquoi seuls les maudits, les morts jeunes me parlent encore en poésie ? Je lisais que ma dernière découverte tardive avait tenté de se supprimer à neuf ans... Moi j'étais en pleine période playmobil...
Posté par herve le derve à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2014

poètes à lire

     Comme si j'avais décroché la lune, béat, je me promenais dans la médiathèque avec mes deux poètes en mains, Mendelstam et Jozsef !
Posté par herve le derve à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2014

chanson et poème

Tous les jours on retourne la scène, j'ai écouté cette chanson de Detroit, qui balance bien, écrite au couteau. Et je pense en lien à ces poèmes, ceux magnifiques d'Attila Jozsef, "Je naquis un couteau dans la main. On s'étonne, On dit que ce sont là des mots... Puis je pris une plume : encor mieux qu'un couteau ! Je naquis pour devenir homme."   Tous les jours on retourne la scèneParoles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/droit-dans-le-soleil-detroit.html
Posté par herve le derve à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2014

grondement

Ce n’est pas moi qui crie, c’est la terre qui gronde.Attila Jozsef
Posté par herve le derve à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2014

on découvre toujours des poètes

J’ai cessé d’attendre la vie. J’existe donc comme je puis. Attila Jozsef
Posté par herve le derve à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]